Confinement : le kit anti-ennui

Depuis le début de cette période si particulière digne d’une des œuvres présentées sur Le Kulturiö, de nombreux liens vers du contenu artistique inédit fleurissent un peu partout sur les Internets. Une profusion vertigineuse de distractions gratuites dont je n’entends pas faire l’inventaire. Voici juste quelques suggestions de jeux, livres, films, spectacles… disponibles pour la modique somme de 0 €, qui ont attiré mon attention pour s’évader en cette période si particulière, dans laquelle toute opportunité d’un vrai dépaysement est bonne à prendre. J’espère que votre canapé est confortable et votre frigo plein parce que je vais envoyer du lourd !

Je veux jouer

> 900 jeux d’arcade gratuits pour tromper l’ennui, de Defender à Gauntlet en passant par Mortal Kombat ou Metal Slug.

> Pour vos skypéros (apéros à distance), voici Blanc Manger Coco en ligne, le jeu de cartes que « vous aurez honte d’aimer », comme dit la pub. Vous pourrez créer des parties avec vos amis.

> Pour détendre l’atmosphère avec vos semblables confinés ou occuper vos enfants, l’éditeur de jeux de société Asmodée propose un pack de jeux à télécharger et à imprimer. Certains nécessitent du collage et du découpage. Au programme, entre autres : Sherlock Holmes Détective Conseil, Unlock, Fou Fou Fou, Timeline, Petits Meurtres, Faits Divers, Contrario.

Je veux rigoler

> Extrait d’Anesthésie générale, le dernier spectacle de Jérémy Ferrari. Il donne son avis sur la médecine homéopathique et c’est tordant.

> Journal de confinement de Pierre-Emmanuel Barré, un épisode à découvrir par jour. On ne sait pas trop dans quel état il va finir, mais profitez-en tant qu’il est encore temps.
Son dernier spectacle est aussi disponible sur son site (participation financière libre).

> Le très bon spectacle Pulsions de Kyan Khojandi, visage de la série Bref, est également en ligne.

> Quant à l’humoriste Haroun, il vous propose deux de ses « pasquinades » en intégralité !

Donne-moi des dessins animés !

> Un court-métrage inédit Rick et Morty (adultes uniquement), idéal pour patienter en attendant la suite de la saison 4 de l’un des dessins animés majeurs des années 2010.

> Parce qu’on ne les regarde jamais assez, l’intégrale des Tex Avery vous attend ici.

> Si vous ne connaissez pas encore les dessins animés déjantés que sont Monsieur Flap (adultes uniquement) et La petite Mort (ados et adultes), vous pouvez les découvrir sur la page de FranceTV slash / studio.

Musique, musique, musique !

> Pour un voyage dans le temps musical, je vous conseille Radiooooo (site ou application). Une application qui existe depuis quelques années déjà mais est toujours aussi géniale. On peut écouter de la musique de n’importe quel pays du monde, choisir la décennie et le style de musique qu’on veut écouter. Vous pourrez découvrir si vous êtes plus branchés night clubs du Rwanda des années 70, radio à papa du Canada des années 80, ou taxi en Russie des années 2000.

> Metallica est sûrement un des groupes de metal les plus malhonnêtes qui soient, mais regarder gratuitement un de leurs concerts chaque semaine fait sacrément du bien.

> Sous le coup d’une annulation probable cet été, le festival Hellfest partage des concerts inédits de 2019. Pour pogoter dans votre salon et casser quelques chaises sans avoir l’air trop ridicule.

> Une playlist pour rendre hommage à Manu Dibango, signée Radio Nova.

> Une playlist de votre serviteur, OKLM mais pas trop, pour faire des découvertes dans tous les styles musicaux. À part le bal musette.

> Le Metropolitan Opera de New-York met en ligne gratuitement un opéra par jour, avec sous-titres en anglais. Mise à jour quotidienne à 00h30 heure française. Si tu préfères, il y aussi un chouette programme proposé par l’Opéra de Paris.

Des flims mais pas sur le cyclimse.

> Allergiques au téléchargement ? Peur d’Hadopi ? Le site Open Culture répertorie 1150 films accessible gratuitement. Films français ou internationaux, courts-métrages… une mine d’or incroyable, à qui prend le temps d’explorer. Je signale au passage que ce site répertorie également des cours en ligne, des MOOC, des livres, des livres audio… le tout accessible sans débourser un centime. Vous n’avez plus d’excuse pour vous ennuyer désormais 😉

Un peu de magie ?

> Tortequesne, le conteur emblématique du festival Cidre et Dragon raconte désormais ses histoires pleines de mystère et de malice sur les internets. À découvrir ici en sirotant un petit verre d’hydromel.

> Pour occuper les (grands) enfants, découvrez ci-dessous un sympathique jeu de dessin signé du dessinateur Bouletcorp.

Un livre, trouve-moi un livre !

> Si tu t’es enfin motivé à lire L’Odyssée d’Homère, tu trouveras des explications intéressantes ici pour garder le fil. Pendant ce temps, pour avoir la paix, tu peux hypnotiser ton fils fan de ballon rond avec le magazine So Foot Club (un numéro gratuit en ligne chaque semaine jusqu’à la fin du confinement).

> Les éditions 1001 Nuits proposent un programme de lecture alternant philosophie et littérature pour mettre à contribution votre cellule grise entre deux épisodes des Marseillais à Miami. Un livre vous est offert tous les trois jours.

> Si vous préférez philosopher sur votre propre situation, pourquoi ne pas lire Chez soi, une odyssée de l’espace domestique, par Mona Chollet ? Découvrez cet ouvrage ci-contre.

Émission culte

> Comment mieux finir ce kit anti-ennui qu’avec les documentaires de l’émission Striptease ? Ils sont tous accessible grâce à RTBF. Regarde-en un par jour, ça donne foi en l’humanité.

Ah oui, j’ai failli oublier : Trello (site ou application) permet de regrouper au même endroit tous vos échanges de bons liens/ ressources avec vos amis, dans un groupe fermé sur invitation. Très pratique car on a instantanément tout sous les yeux.


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le liker et à le partager sur les réseaux pour aider Le Kulturiö à grandir ! 😀 😎

Merci à Ludivine et Loïc pour leur aide et les liens fournis pour cet article. Pensée particulière à celles et ceux qui travaillent en première ligne pour que nous puissions subsister et résister au mieux dans cette période anxiogène. Et n’oubliez pas de rester chez vous un maximum qu’on se débarrasse au plus vite de cette saleté de virus qui n’a sa place que dans les œuvres de fiction (et dans la folie des hommes).

À lire | Les aventures du capitaine Alatriste

capitaine-alatriste
Le capitaine Alatriste a été incarné au cinéma en 2006 par Viggo Mortensen. Une long-métrage réalisé par l’Espagnol Agustín Díaz Yanes.

Le capitaine Fracasse vous manque ? Les Trois Mousquetaires vous convoquent à des beuveries dans vos rêves ? Vous trouvez qu’un mec en collant, c’est badass ? Les Aventures du capitaine Alatriste sont pour vous.

Le premier des romans commence par ces mots :

Ce n’était pas l’homme le plus honnête, ni le plus pieux, mais c’était un homme courageux. Il s’appelait Diego Alatriste.

Rude et courageux, ce soldat au service du roi Philippe IV (avant-dernier roi de la maison d’Autriche) a été renvoyé des régiments de Flandre. Il survit comme spadassin. Sa personnalité complexe et ses principes lui attirent – sinon l’admiration – de sacrés ennuis.

Des ruelles sombres aux champs de bataille
Pour ne rien arranger, le voilà père adoptif du petit Íñigo Balboa, fils de son camarade d’armes mort au combat. Ruelles obscures de cités d’Espagne, bateaux pirates, champs de batailles ou bûchers d’inquisiteurs : les aventures du capitaine et de son compagnon de fortune se déroulent dans de nombreux décors saisissants. À moins que tout se joue dans les tavernes où Francisco de Quevedo écrivait ses sonnets entre deux bouteilles de vin, ou dans les théâtres où Lope de Vega régnait en maître.

Cette saga de romans de cape et d’épée se dévore très facilement tout en brillant par son écriture et son sens du rythme. On s’amuse et on apprend des choses : chaque tome est à la fois un récit d’aventures et une peinture précise et très vivante de l’Espagne du XVIIe siècle.

3_(2)__sized
Buste du capitaine Alatriste incarné par l’acteur Viggo Mortensen, sculpté par Legendarion (tous droits réservés).

Complots, trahisons, escarmouches ; alliés précieux et ennemis jurés se succèdent dans un concert de pistolets et d’épées déchainées. Les ricanements des méchants valent celui de Fantômas, et les compétences du héros tiennent autant du duelliste que du ninja. Rien de bien original, mais ce n’est pas ce que l’on recherche dans ce genre de récit n’est-ce pas ?

Des traîne-savate aux têtes couronnées
Pour autant, vous ne devinerez pas l’intrigue. Révélations et rebondissements sont rondement menés tout au long de la saga. Une galerie de personnages attachants se développe rapidement, des traîne-savate aux têtes couronnées en passant par des courtisanes aussi belles que dangereuses. Trop cliché ? Les références permanentes à la littérature de cape et d’épée m’ont personnellement rappelé de bons souvenirs de lecture. Et comme la qualité d’écriture est là, plonger dans cet univers est très agréable. Une lecture-doudou idéale, pour souffler entre Martin Heidegger et Alexandre Soljenitsyne.

Sept volumes ont déjà été écrits par l’auteur espagnol Arturo-Pérez Reverte. Deux autres sont d’ores et déjà prévus, sans que l’on sache s’ils sonneront la fin des tribulations de nos héros.

L’univers a été décliné en film en 2006, mais aussi en bande dessinée publiée aux éditions du Seuil et en série TV diffusée sur Arte en 2015. Cet article sera mis à jour si j’ai le courage de m’y mettre 😉

J’allais oublier : BONNE ANNÉE !!

 

Vous avez aimé l’article ? Pour suivre l’actualité de ce blog sur Facebook, c’est par ici.

Si tu préfères t’abonner à la page Twitter, clique là.