Film | Calvaire, autel du désespoir

Perdu dans les algorithmes des services de streaming ? Jetez un œil à « Calvaire », curiosité horrifique sortie en 2004. Film franco-belgo-luxembourgeois, il est signé du réalisateur belge Fabrice Du Welz, aperçu en salles en début d’année avec le non moins étrange « Adoration ».

L’ histoire ? Marc Stevens (Laurent Lucas) est un chanteur itinérant. À l’hospice, le concert est terminé. Celui-ci reprend la route, mais il tombe en panne au milieu de nulle part. Il trouve refuge chez M. Bartel (Jackie Berroyer), un aubergiste moins serviable qu’il en a l’air.


Œuvre de genre par essence, citant « Massacre à la tronçonneuse », « La Colline a des yeux » ou « Psychose », « Calvaire » n’en parvient pas moins à s’écarter des canons et à distiller une ambiance qui lui est propre. Un long-métrage poisseux et malsain, servi par une photographie très réussie et les épatants Jackie Berroyer et feu Philippe Nahon.

Des maladresses, des ratages, il y en a bien sûr, à commencer par l’acteur principal, qui s’avère un vrai mauvais choix de casting. Mais comment ne pas apprécier cette chute inexorable et ricanante sans autre raison que le hasard ?!

🔎 Disponible sur Netflix et MyCanal. Durée du film : 1 h 30.

👀 Si tu veux stalker le Kulturiö sur les réseaux sociaux, c’est par ici que ça se passe.


T’en veux encore ?
👉Si tu aimes ta musique comme tes films d’horreur, clique donc ici.

👉Si tu souffres du syndrome de la cabane, clique donc là et viens te distraire.

👉Si tu aimes Asia Argento et les balades inquiétantes en forêt, c’est par ici que ça se passe.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s