Film | Les bêtes du Sud sauvage

Wendy, le nouveau film de Benh Zeitlin, sorti en pleine pandémie fin 2020, verra-t-il les salles obscures à la réouverture des cinémas ? En attendant de découvrir cette réinterprétation écologiste de Peter Pan, je vous propose de revenir sur le chef d’œuvre du metteur en scène, j’ai nommé Les Bêtes du Sud sauvage. Sorti en 2012, il s’agit d’un de mes films préférés. Vous pourrez retrouver ce drame teinté de fantastique sur MyCanal, Univers Ciné ou OCS. L’histoire ? Hushpuppy, 6 ans, vit dans le bayou avec son père. Brusquement, la nature s’emballe, la température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d’aurochs. Avec la montée des eaux, l’irruption des aurochs et la santé de son père qui décline, Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue.

Hushpuppy (Quvenzhané Wallis) et son père Wink (Dwight Henry) : une complicité touchante à l’écran.

Dans ce marécage inamical de Louisiane, une petite fille affronte seule la tempête et d’effrayants animaux mythologiques. Son père, chevillé corps et âme à cette Louisiane sans arche de Noé, veut faire de l’enfant une guerrière. Mais comment transmettre à nos suivants dans un monde en train de disparaître ? Une question qui n’a jamais semblé aussi pertinent en ces temps de dérèglements climatiques et d’urgence sociétale.

Réenchanter le monde
Long-métrage fougueux et multi-récompensé qui ne comporte pas d’acteurs professionnels, Les bêtes du Sud sauvage est un film qui respire la vie tout simplement. Il s’attache à des petits détails pour nous faire sentir les cœurs qui battent et les pas qui soulèvent de la poussière, des mammifères à la nature. Cette fable, dont le réalisateur américain Benh Zeitlin a cosigné également la musique est une ode au réenchantement du monde.

Quand est-ce que tu vas mettre des paillettes dans ma vie !?

Redoutable au niveau production lacrymale si vous êtes pourvus d’un cœur, ce film est aussi un bijou au niveau visuel et sonore. La bande son promet quelques frissons et la mise en scène, inventive et lyrique, évoque Terence Malick ou Michel Gondry. Regardez-le sans tarder ! L’enfant qui sommeille en vous vous remerciera.

À voir si tu as aimé : La nuit du chasseur (1955), Les fils de l’homme (2006), Le labyrinthe de Pan (2006), Capharnaüm (2018).

Bande-annonce du film « Les bêtes du Sud sauvage » (2012), réalisé par Benh Zeitlin.

Durée du film : 1 h 32. Disponible sur Univers Ciné, MyCanal ou OCS.



PAS RASSASIÉ ?

Si tu as encore la dalle, régale-toi de culture à la sauce Kulturiö (et fais grimper mes stats).

👀 Si tu veux me stalker sur les réseaux sociaux, c’est par ici que ça se passe.

À NE PAS MANQUER…
👉 Rouge qui tâche | De l’Antiquité à la biodynamie, ainsi fût le vin
👉 Folk glacé | Qui es-tu, Svavar Knùtur ?
👉 Dessin animé pour adultes | Monsieur Flap, tendre dégoûtant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s