Musique | Ghostemane, rappeur ou métalleux ?

Hip-hop ou metal ? Pas encore choisi ton camp ? Eric Whitney alias Ghostemane, non plus. La Floride compte à vrai dire des poids lourds de la musique dans les deux camps. Marilyn Manson, Lyrnd Skynrd ou Shinedown pour le rock, T-Pain, Diplo ou Flo Rida pour le hip-hop. À peine trentenaire, cet ancien guitariste pour des groupes de metal hardcore et de doom metal s’est tourné vers le rap underground il y a cinq ans, lors de son déménagement de West Palm Beach pour la Cité des Anges. Ses collaborations décisives avec Pouya et $uicideBoy$ achèvent sa mue musicale. Sans conteste le plus gothique de tous les rappeurs, son spectre musical se construit aux deux extrémités.


Très influencé par Bathory, Deicide, Carcass ou Mayhem, poids lourds de la scène black et death metal, Eric Whitney est également fasciné par la scène rap du Sud des États-Unis, notamment Three 6 Mafia, l’un des premiers groupes à avoir introduit le sous-genre de rap nommé « trap »: basses très graves, rythmes lancinants, tempos ralentis, chant semi-parlé.

Comme un rêve de Mickey Mouse sous acide
En résumé : Ghostemane c’est lourd et sombre comme un ciel d’orage, ça te lacère le coeur à coup de crans d’arrêts auditifs, et ça te secoue la tête à grand renfort de basses faisant passer James Blake pour un enfant de choeur. Un mélange détonnant et inquiétant, aux paroles fleurant bon l’occultisme, qui contamine jusqu’aux anxiogènes visuels de l’artiste, à découvrir ci-dessous.

À écouter en priorité. La chanson Nihil, issue du dernier (et meilleur) album de Ghostemane, N/O/I/S/E. Viendez dans les rêves de Mickey Mouse sous acide, avec pensées suicidaires en bonus.


En duo avec le rappeur Pouya, la chanson « 1000 Rounds » dévoile davantage les qualités du flow de Ghostemane.

Pour finir, place aux inquiétants mannequins façon Thunderbirds dégénérés, que ne renieraient sûrement pas d’autres Californiens sains d’esprit : Tool ! Une chanson issue également de l’album N/O/I/S/E (2018).


Suite au report du Hellfest 2020, il faudra attendre l’an prochain pour voir Ghostemane se produire sur scène. Auparavant, un concert aura lieu mercredi 13 janvier 2021 à Paris, La Cigale. Serez-vous de la partie ?

👀 Si tu veux stalker le Kulturiö sur les réseaux sociaux, c’est par ici que ça se passe.

T’en veux encore ?
👉Si tu aimes les disputes familiales vénères sur fond de religion, ce lien est pour toi.
👉Si tu préfères sortir dehors et découvrir un musée à ciel ouvert, viens donc par ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s