Jeu vidéo | Fallout Shelter, tous à l’abri !

Alors que les récits d’apocalypse ressemblent de moins en moins à des fictions, un bien sympathique jeu vidéo situé dans le monde « d’après après après » vient de fêter ses cinq ans. Fallout Shelter, jeu de gestion gratuit contenant un système d’achat permettant d’avancer dans le jeu, alias « free to play », est une expérience bien plus intéressante aujourd’hui. Ce sont ses nombreux ajouts qui en font aujourd’hui l’un des jeux gratuits les plus sympathiques du genre. La bête est disponible sur Xbox One, Playstation 4, Nintendo Switch, iOS, Android et Windows. Fallout Shelter est aussi disponible dans les voitures Tesla, même si je ne suis pas sûr qu’y jouer en conduisant soit une bonne idée.

Un jeu de gestion où les réfugiés sont les bienvenus
Fallout Shelter vous plonge dans un monde décimé par des explosions nucléaires, un no man’s land où vous devez tout reconstruire, mais sous la terre. Vous êtes l’administrateur d’un abri souterrain, et votre mission principale sera de construire un environnement digne de ce nom pour loger et nourrir les survivants, accueillir les réfugiés, repousser les pillards… Comme dans tout bon jeu de gestion, vous devrez trouver l’équilibre entre récolte des ressources, construction et amélioration des différentes pièces de l’abri, et bien-être des habitants.

Nourriture, électricité et eau – et à terme, activités récréatives – doivent toujours être disponibles en quantité suffisante sous peine d’avoir des travailleurs malades ou déprimés. Si votre abri se développe sans entrave, les entrepôts de stockage, laboratoires de médicaments, et portes blindées laisseront bientôt la place à un atelier de radio, une salle de musculation, un coiffeur, un bar. Pour accroître la productivité des différentes salles, un « rush » est par ailleurs disponible, mais il faudra l’utiliser soigneusement, car il comporte des risques d’incendie ou d’envahissement de créatures mutantes.

T’as de beaux yeux tu sais ?
Si vous zoomez sur une pièce où se trouvent plusieurs survivants, vous pourrez les voir dialoguer, se disputer ou se draguer à l’aide de répliques souvent très drôles. La reproduction des habitants de l’abri entre eux est d’ailleurs un mécanisme essentiel du jeu – jusqu’à un certain point – l’abri étant limité à 200 survivants. Lorsque vous ne pouvez plus accueillir de nouvelles bouches à nourrir, deux solutions : soit expulser les plus faibles, soit réorganiser les effectifs pour n’avoir que de personnages du même sexe dans vos différentes pièces de l’abri, pour éviter qu’ils se tournent autour. Petit bonus pour les sadiques : le jeu donne la possibilité de faire trimer les femmes enceintes.

Un mode combat pour les phases d’exploration
Arpenter les Terres désolées pour y récolter de l’argent, du matériel ou des armes constitue l’autre grande partie de Fallout Shelter. C’est un mode de jeu qui paraît basique au premier abord mais relativement bien pensé. C’est la possibilité de se promener dans les Terres désolées qui va vous inciter à développer les caractéristiques de vos survivants/mieux les équiper, pour augmenter leurs chances de survie en milieu hostile mais se montrer plus efficace à l’exécution d’une tâche une fois revenu à l’abri. Une fois le Centre de commande du superviseur construit, vous aurez accès à des tableaux de missions. Des histoires à plusieurs épisodes, rythmées et drôles, qui mettent dans l’ambiance de la série Fallout et évoluent en même temps que vos explorations.
Si vous avez le sens du rythme, vous pourrez déclencher des attaques spéciales avec vos personnages. Utile pour vaincre les boss parfois retors mis sur votre route, avec à la clé des objets surpuissants à récupérer ou des nouveaux skins et musiques pour certaines pièces.

Un jeu addictif, parfait pour tuer le temps sur smartphone
Testé pour ma part sur téléphone portable, j’ai vraiment commencé à apprécier le jeu et à vouloir construire un abri de compétition quand le système des missions a été ajouté. Depuis peu, il est également possible d’adopter des animaux qui boostent les caractéristiques de vos personnages et apportent un peu de mignonitude. Personnellement, je n’ai jamais recouru aux achats avec du vrai argent dans le jeu. Si vous êtes suffisamment patient, il est tout à fait possible de faire le tour du jeu sans débourser un denier. C’est un aspect important qui m’a convaincu de vous en parler sur Le Kulturiö.

Avec ses graphismes et son ambiance sympathique à la Mad Max chez les Sims, son gameplay simple qui exploite bien notre addiction naturelle au téléphone portable, Fallout Shelter est l’un de ces bons petits jeux qui ne payent pas de mine mais méritent largement de s’user un peu plus les pouces.

Preuve de son succès croissant d’année en année, une version online du jeu est sortie il y a quelques semaines en Asie. Elle se base encore plus sur la partie exploration du jeu et y ajoute des affrontements en temps réel entre joueurs et un système de classement. J’espère qu’on y aura droit ! 😊

👀 Si tu veux stalker le Kulturiö sur les réseaux sociaux, c’est par ici que ça se passe.

👉En patientant d’ici la réouverture des cinémas, viens créer ton festival de ciné !
👉Si tu veux enfin connaître la vérité sur les ninjas, mets ton bandeau et viens là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s