Série | Kingdom, nobles de Corée contre zombies affamés

Adapté comme The Walking Dead d’une bande dessinée, la série Netflix Kingdom nous propose un bond dans le passé, au XVIIe S, en Corée. Durant la Période Joseon, quelques années après les invasions japonaises, des rumeurs sur la maladie du roi obligent le prince héritier à agir pour sauver le pays d’une contagion étrange qui se répand. La tâche ne sera pas aisée : le pays est instable, dévasté par la guerre et la famine, et les humains ne constituent pas la seule menace…

Ryoo Seung-ryong incarne l’impitoyable Cho Hak-ju.

Faut-il regarder ce mélange de sageuk (drame médiéval en costume sud-coréen) et d’horreur ? La saison 3 ne devrait pas arriver avant la seconde moitié de 2021. Cela vous laisse largement le temps de découvrir cette rafraîchissante saga.
🧟‍♂️🧟🗡️🇰🇵🇰🇷

Cette histoire d’étrange épidémie prise à la légère – ou retournée à son avantage – par certains gouvernements est quasiment prémonitoire. Des palais majestueux aux campagnes sacrifiées par les luttes de pouvoir, on suit les aventures du prince héritier du trône et de son garde personnel, un voyou passé du bon côté de la loi. Un duo attachant et drôle en monde hostile, où les zombies (au maquillage très réussi) sont rarement les pires ennemis.

Mon avis sur la saison 1 – sans spoilers
Après deux épisodes laborieux où l’on s’habitue (ou pas) à la raideur des personnages et à la mise en scène très théâtrale, on s’immerge dans cette série coréenne où l’action et les trouvailles visuelles remplacent souvent le gore. En bref, un vent frais sur les fictions zombiesques qui manque de budget mais on lui pardonne parce que des morts-vivants qui se battent contre des samouraïs et mangent des nobles, c’est quand même hyper cool.

Bande-annonce de la saison 1 de la série Kingdom, disponible sur Netflix.


« -Coucou, c’est bien ici la Covid Partie ? »

Mon avis sur la saison 2 – sans spoilers
Plus ambitieuse et plus riche en action, Kingdom déploie ses ailes dans cette seconde partie. Les promesses entrevues suite au twist de fin de saison 1 sont en grande partie comblées. Contrairement à la si décriée dernière saison de Game Of Thrones, les différents évènements s’imbriquent ici naturellement et la tension se fait croissante au fil de l’histoire. Les stratégies militaires ou politiques développées par les différents camps permettent d’élégants retournements de situation. Le nombre limité de personnages permet en outre de donner à chaque arc narratif le temps qu’il mérite. Aux vaincus, une sortie en fanfare. Aux vainqueurs, le poids d’une nation sur les épaules.
Tout n’est pas parfait pour autant : on peine à croire à la lutte entre le pouvoir en place et la rébellion tant elle se résout facilement. Ce n’est pourtant pas un problème de budget, chaque épisode ayant coûté plus cher que prévu initialement par Netflix.
Même si elle comporte plus d’action, la saison 2 apparaît paradoxalement plus déséquilibrée que la première, notamment avec ses tunnels de dialogues en milieu de saison. L’habillage sonore et musical de la série, quant à lui, est toujours quelconque. Heureusement, certains plans et mouvements de caméra impressionnants sont là pour donner plus d’ampleur aux batailles. Enfin, j’ai trouvé le twist de fin de saison capillotracté. Je suis resté un peu abasourdi, sans perdre toutefois l’envie de poursuivre l’aventure. Ce rebondissement rompt avec la retenue habituelle de Kingdom, et promet en tous les cas une suite qui s’écartera des canons du drame médiéval.

Bande-annonce de la saison 2 de la série Kingdom, disponible sur Netflix.


Kingdom est réalisée par Kim Seong-hun (Tunnel) et scénarisée par Kim Eun-hee (créatrice de la série Signal, succès en Asie en 2016). On retrouve notamment les acteurs Ju-Ji Hoon (The Spy gone north), malheureusement peu crédible dans le rôle titre, et la toujours juste Bae-Donna (Sense 8). Dans la saison 2, le rôle de l’actrice Kim Hye-joon (Queen Consort Cho) gagne en épaisseur, ainsi que celui de Kim Sang-ho (ci-dessous), qui incarne Moo-Young, garde personnel du prince.

L’acteur Kim Sang-ho incarne Moo-Young, garde personnel du prince héritier.

Tu as aimé cette série ? Tu l’as détestée ? Tu veux m’en suggérer d’autres ? Apporte donc de l’eau au moulin dans les commentaires ou sur Facebook, Instagram & Twitter.


TU EN VEUX ENCORE ?

Sous l’eau pendant le confinement mais jamais sans Le Kulturiö !

👀 Si tu veux stalker Le Kulturiö sur les réseaux sociaux ou t’abonner à la newsletter (en bas à droite de la page d’accueil), c’est par ici que ça se passe.

À NE PAS MANQUER…
👉Viens écouter et regarder mon impitoyable playlist
👉 Lecture | Viens découvrir ma sélection et soutiens les libraires indépendants
👉 Le ciné te manque après 21 h ? Viens créer ton festival de ciné dématérialisé !

2 réflexions sur “Série | Kingdom, nobles de Corée contre zombies affamés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s