Le Voyage à Nantes 2020 | Mes coups de cœur

Le Voyage à Nantes est un évènement organisé annuellement par la cité nantaise, à découvrir en 2020 jusqu’au 27 septembre. Pour y participer, il suffit de marcher le long d’une ligne verte, en expansion d’une année sur l’autre, qui conduit les piétons à explorer toujours davantage la ville à travers un parcours artistique. Temporaires ou définitives, d’étranges installations envahissent l’espace et le regard, comme un lit à baldaquin flottant dans le bassin du canal Saint-Félix (Pas encore mon histoire, Vincent Olinet).
De part et d’autre de la Loire, les trésors touristiques et culturels de l’ancienne capitale de la Bretagne se dévoilent au rythme de vos pas, et à la lumière d’astucieuses créations. Découvrez mes coups de cœur de la nouvelle édition et préparez votre prochain weekend !

Jungle intérieure, d’Evor, passage Bouchaud. L’artiste vit à proximité de son œuvre et l’entretient toute l’année.

Battre le pavé en suivant vingt kilomètres d’une arabesque verte, c’est s’assurer du doux plaisir de l’égarement, au fil des rues d’un musée à ciel ouvert mais aussi de déambuler entre expérimentations botaniques, programmations muséales exceptionnelles, berges aménagées, pêcheries ou guinguettes. Le Voyage à Nantes, c’est un inventaire à la Prévert à lui tout seul : créations éphémères ou permanentes, de bois ou de métal, ludiques et singulières, aériennes ou fluviales, arborées ou réfléchissantes…

Rideau, de Stéphane Thidet, chute d’eau en circuit fermé à découvrir Place Graslin.

Alors, vous êtes prêts à crapahuter ? Petit rappel : le port du masque est obligatoire pour s’approcher de la plupart des œuvres.
Mettons-nous en route. Si vous êtes arrivés par le train à Nantes, débutez par le Jardin de Plantes, qui accueille Filili Viridi : des êtres surdimensionnés et filiformes signés de l’artiste Jean Jullien (photos ci-dessous). Méfiance en vous asseyant pour regarder ces créatures : il y a aussi un banc-balançoire et un autre en plan incliné.

Passez ensuite par l’Office de Tourisme, rue des États et récupérez-y un plan et un livret découverte. L’essentiel du parcours Le Voyage à Nantes est gratuit, mais si vous prévoyez de multiplier les visites payantes, optez pour un passe Nantes et vous bénéficierez de tarifs intéressants et des transports illimités.
Direction ensuite Le Château des Ducs de Bretagne, qui s’est doté cette année un toboggan géant qui vous emmène directement dans les douves ! La riche exposition LU un siècle… est également toujours au programme.
Non loin de là, ne manquez pas l’exposition Humanité végétale du photographe suisse Mario Del Curto, mon coup de cœur de cette édition 2020 (photos ci-dessous). Ça se passe au Lieu Unique, un endroit qui sert par ailleurs d’excellents burgers.



Pas rassasiés ? En descendant en direction de l’Île de Nantes, arrêtez vous place Royale pour la Fontaine d’Elsa Sahal, hommage plein de cynisme aux figures de la féminité triomphante.

Fontaine, d’Elsa Sahal, symbole féministe comme forcé à se comporter comme un homme pour attirer l’attention.


Une fois la Loire traversée, les incontournables Machines de l’Île/Carrousel des Mondes Marins vous attendent. Un rêve éveillé pour tous ceux qui préfèrent Jules Verne à Walt Disney.
Poussez jusqu’au boulevard de la Prairie au Duc pour découvrir le sapin d’eau géant planté par l’artiste nantais Evor. Une espèce que l’on croyait disparue.
De retour quai des Antilles, en marchant en direction de l’eau, la fort goûtue Cantine du voyage et son potager vous sustenteront à l’ombre des bottes géantes de Lilian Bourgeat. Mais chut ! Sur les quais, Les Anneaux de Daniel Buren vous observent.


Continuez au bout de l’Île. L’exposition Automatic Revolution (Hab Galerie, ci-dessus), imagine une rébellion des humanoïdes de ferraille. Si vous préférez le métal qui s’écoute, le café-concert rock Le Ferrailleur dynamite les quais avec ses concerts sauvages.
De l’autre côté de la rive, à laquelle vous accéderez grâce à la navette fluviale Tan, faites une escale à la Little Atlantique Brewery, boulevard de Chantenay, pour découvrir Nantes ici Nantes, des dessins extravagants signés Mrzyk et Moriceau, qui ont collaboré à des clips de Justice et Sébastien Tellier.

Le café concert rock Le Ferrailleur.


Enfin pour terminer, poursuivez vers le Quartier Chantenay, futur place forte de la ville, qui peaufine son Jardin extraordinaire en attendant son Arbre aux hérons mécaniques. Admirez la vue depuis le Belvédère de l’Hermitage de Tadashi Kawamata et n’oubliez pas le musée Jules-Verne en remontant vers le centre historique de Nantes.
Vous devez normalement en avoir plein les pattes si vous avez suivi mes indications. Mais la vie nocturne nantaise saura vous ragaillardir.

Tu as aimé ? Détesté ? N’hésite pas à partager tes impressions dans les commentaires !

Photos et texte : Jérôme Perrot. Tous droits réservés.

👀 Si tu veux stalker le Kulturiö sur les réseaux sociaux, c’est par ici que ça se passe.

👉Aller au ciné avec un masque, très peu pour toi ? Viens créer ton festival de ciné dématérialisé !
👉Si tu veux prendre des nouvelles fraîches de la saga Mortal Kombat, VIENS PAR ICI !

10 réflexions sur “Le Voyage à Nantes 2020 | Mes coups de cœur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s